Sélectionner une page

Il y a peine trois mois personne connait l’existence de la chloroquine ni celle d’ailleurs du coronavirus. Quant ’au professeur Didier Raoult, personne n’avait pratiquement jamais entendu parler. Curieux virus qui a confronté l’humanité en très peu de temps. Un défi sans précédent digne d’un film de science-fiction. Nous nous arriver désormais au jour d’après. Seul l’avenir nous dira. Mais dans tout ceci, autre le virus, règne un mystère quand a son traitement par la hydroxy chloroquine. Ce médicament est-il efficace ? ou est-ce une boisson qui ne tire son efficacité que de la parole d’un professeur que le détracteur assimile à Panoramix ?.Les longs cheveux ,la barbe et la blouse blanche du professeur Didier Raoult  incite il est vrai, très fortement à la comparaison.

Les données démontrent l’efficacité de la chloroquine

 Le débat est très vif et bizarrement ne semble pas pouvoir être tranché dans un sens ou dans l’autre. Le professeur Didier Raoult d’un côté n’arrête pas chaque jour de faire état du succès de sa préinscription dans l’institut qu’il dirige à Marseille. Il avance de résultats impressionnants avec un faible taux de mortalité, plus de cinq fois inférieur à celui de l’Ile-de-France. La preuve scientifique de l’efficacité de la chloroquine n’est pourtant pas faite, selon les détracteurs. À cela, il répond que sa démarche est pragmatique. Ce celle d’un médecin qui soigne ces patients dans l’urgence.

Des enjeux derrière les oppositions scientifiques

D’un autre coté nombreux sont les opposants. Ils mettent en garde contre l’usage de l’hydroxy chloroquine. Ils soulignant sa toxicité et n’hésitent pas à affirmer son inefficacité en dépit des résultats obtenus par le professeur Didier Raoult à Marseille. Si n’est pas question ici de résoudre le mystère des effets de l’hydroxy chloroquine d’un point vue scientifique.

Il est intéressant de souligner l’existence d’un mystère d’ordre social politique dans elle est devenue l’enjeu. On peut noter en effet, que derrière les oppositions scientifiques transparaisse d’autres affrontements : affrontements entre le Nord et le sud de la France, affrontements entre un certains establishments médicales et un hôpital dissident, affrontement entre le dirigeant à l’hôpital à Marseille que tel a village résiste au pouvoir politique dominant.

Didier Raoult vs Olivier Véran

  L’hydroxy chloroquine est devenu un lieu d’affrontement politique entre le professeur Didier Raoult et le ministre de la santé Olivier Véran. Derrière cet affrontement de personnes se désigne à travers les réseaux sociaux, un affrontement plus profond entre une vision populiste de la santé et une vision managériale. D’un côté, c’est ainsi que la ou le professeur Didier Raoult énonce ces bons résultats. D’un autre, le ministre de la santé s’en presse d’interdire aux médecins la prescription libre du Plaquenil. Or ce médicament qui était jusqu’ici en vente libre.

De la même manière des études s’efforce de discréditer l’usage de la chloroquine. Pourtant le professeur et les réseaux sociaux soulagent les faites que ses études sont biaisées et ne prouvent rien. Récemment,  dans une étude britannique  publié  dans The Lancet, des chercheurs suggèrent que l’hydroxy chloroquine serait inefficace pour combattre les formes graves de Covid-19. Pourtant cette étude encore une fois est manifestement biaisées, car il n’indique pas dans quels conditions la chloroquine a été appliqué.

Néanmoins, le ministre le la sante, Olivier Véran s’est précipité deux heures la sortie de cette étude, vendredi dernier, pour publier sur twitter :

@TheLancet d’une étude alertant sur l’inefficacité et les risques de certains traitements du #COVIDー19 dont l’hydroxy chloroquine, j’ai saisi le  @HCSP_fr

 L’élucidation du mystère

Le débat sur L’hydroxy chloroquine, est donc bien mystérieux, sinon quant à ses effets du moins quant a cette volonté politique de vouloir la discréditer. Le résultat scientifique aura des enjeux politiques s’il est avéré que L’hydroxy chloroquine est le protocole du professeur Didier Raoult sont efficaces. Il est clair que de tels résultats décréditeraient tous les choix politiques.

Les conséquences pour le gouvernement sont redoutables car ce sont des milliers de morts qui aurait pu être évité. Le professeur Didier Raoult indique que les chiffres de décès auraient plus être divisé par plus de 5. Si son protocole avait été appliqué systématiquement depuis le début de la pandémie, ce serait les bons résultats obtenus a Marseille qui aurait été généralisé sur toute la France.

En définitive, derrière ce débat quel est ce mystère qui regne autour de L’hydroxy chloroquine. Est-ce une question d’ego opposant le ministre de la Sante et le professeur Didier Raoult ouest-ce des enjeux économiques. On ne peut ignorer l’énorme enjeux économique que constitue la découverte d’un vaccin applicable à la population mondiale. Face à cela la vielle molécule de L’hydroxy chloroquine, qui ne coute rien pourrais remettre en cause le gain financier attendu du Covid-19.

0 Partages